Généalogie de nos Familles

A la découverte de nos ancêtres

François * Légereau[1]

M 1814 - 1846  (32 années)


Information Personelle    |    Médias    |    Sources    |    Carte d'événements    |    Tous    |    PDF

  • Nom François * Légereau 
    Naissance 27 fév 1814  Pontoise, Val d'Oise Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu 
    Sexe
    Profession Mulquinier 
    Décès 11 nov 1846  Quiévy, Nord Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu 
    âge 32 années 
    Notes 

    • (12)
    ID personne I8599  Gerbier | Légereau
    Dernière modif. 11 juil 2014 

    Père François * Légereau,   n. 07 août 1784, Brion près Thouet, Deux Sèvres Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu,   d. 6 mars 1870, Quiévy, Nord Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  (âge 85 années) 
    Mère Catherine Margarethe * Schäper,   n. 11 août 1785, Bramkamp, Allemagne Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu,   d. 21 oct 1832, Quiévy, Nord Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  (âge 47 années) 
    Mariage après 1814 
    ID Famille F3333  Feuille familiale

    Famille Séraphine * Davoine,   n. 20 oct 1816, Quiévy, Nord Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu,   d. 13 oct 1884, Quiévy, Nord Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  (âge 67 années) 
    Mariage 13 avr 1836  Quiévy, Nord Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu 
    • Mairie
    Enfants 
    +1. Pierre François * Légereau,   n. 24 sept 1837, Quiévy, Nord Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu,   d. 9 juil 1912, Lille, Nord Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  (âge 74 années)
    +2. Séraphine Légereau,   n. 2 fév 1840, Quiévy, Nord Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu
     3. François Légereau,   n. 27 nov 1842, Quiévy, Nord Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu
    ID Famille F3329  Feuille familiale

  • Carte d'événements
    Lien Google MapNaissance - 27 fév 1814 - Pontoise, Val d'Oise Lien Google Earth
    Lien Google MapMariage - 13 avr 1836 - Quiévy, Nord Lien Google Earth
    Lien Google MapDécès - 11 nov 1846 - Quiévy, Nord Lien Google Earth
     = Lien Google Map 
     = Lien Google Earth 
    Légende Addresse Rue Lieu Hameau Paroisse Village Ville Commune Zone Comté/Quartier Province Région État Pays Continent Ville ou Village

  • Documentation
    Armes des Mulquiniers de Quiévy (Nord)
    Armes des Mulquiniers de Quiévy (Nord)
    Émile Littré, Dictionnaire de la langue française (1872-1877)
    mulquinier
    MULQUINIER (mul-ki-nié) s. m.
    Ancien terme de commerce. Celui qui fabrique des toiles fines. Défendons à tous fabricans, tisserands et mulquiniers, de se servir d'aucun ingrédient pour plaquer, cirer ou gommer les pièces de batiste et linons, Lett. patent. du 9 août 1781, Flandre et Hainaut.

    HISTORIQUE

    XIVe s.
    DU CANGE, melocineus.: Jehan Ratel telier de toiles.... Mathieu Wiet meulequinier

    ÉTYMOLOGIE

    Mullequin

    Mulquinier à l'ouvrage
    Mulquinier à l'ouvrage
    C'est dans le tissage que les habitants de Quiévy, comme ceux en général des autres villages environnants, ont trouvé non seulement une occupation secondaire lorsque les travaux des champs ne les retenaient pas mais aussi et surtout une profession lucrative, plus rémunératrice certes, et moins dure que la culture des champs, lorsque, par suite des circonstances de famille ou de situation, ils devaient y consacrer tout leur temps et toute leur intelligente activité. Même à notre époque de machinisme, on peut imaginer et réaliser toutes les professions qui devaient venir en aide au tisseur pour qu'il put de son métier, de son « étile », dans la cave obscure et humide où il lançait la navette, faire sortir après de longs jours de travail assidus et pénibles, la fine toile de batiste ou de linon destinée à l'exportation, ou la grossière étoffe de chanvre qui servirait aux usages journaliers du ménage, ou les draps de laine destinés à faire les « paletots » et les « brayes ». La matière première était trouvée dans le pays, soit par la toison des « bestes blanches », soit par les récoltes des champs.

  • Sources 
    1. [S0017] Mulquinier, (généalogie 95 et photocopie), Photocopie.