Généalogie de nos Familles

A la découverte de nos ancêtres

Tous les médias


Résultats 101 à 150 de 161     » Uniquement les vignettes    » Diaporama

    «Précédent 1 2 3 4 Suivant»

   Vignette   Description   Lié à 
101
Les Femmes de la 'Grande Armée'
Les Femmes de la "Grande Armée"
 
 
102
Lettre de caroline 1er nov 1850
Lettre de caroline 1er nov 1850
 
 
103
Lettre de caroline du 1 Nov 1850
Lettre de caroline du 1 Nov 1850
 
 
104
Lettre de Caroline Legereau-Sette à son frère Jean-Baptiste 1er Nov 1850
Lettre de Caroline Legereau-Sette à son frère Jean-Baptiste 1er Nov 1850
Traduction par Regina Lecointe.

voir le document original dans le menu "documents" 
 
105
lettre de Ilse Flohr 4-11-1850 Page 1
lettre de Ilse Flohr 4-11-1850 Page 1
Original 
 
106
lettre de Ilse Flohr 4-11-1850 Page 2
lettre de Ilse Flohr 4-11-1850 Page 2
 
 
107
lettre de Ilse Flohr 4-11-1850 Page 3
lettre de Ilse Flohr 4-11-1850 Page 3
 
 
108
lettre de Ilse Flohr 4-11-1850 Page 4
lettre de Ilse Flohr 4-11-1850 Page 4
 
 
109
Lettre de Johan Heinrich Shäffer à son neveu Jean Baptiste Légereau
Lettre de Johan Heinrich Shäffer à son neveu Jean Baptiste Légereau
 
 
110
Lettre de Johan Heinrich Shäffer à son neveu Jean Baptiste Légereau
Lettre de Johan Heinrich Shäffer à son neveu Jean Baptiste Légereau
 
 
111
Lettre de Johan Heinrich Shäffer à son neveu Jean Baptiste Légereau
Lettre de Johan Heinrich Shäffer à son neveu Jean Baptiste Légereau
 
 
112
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
113
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
114
lettre du Pasteur Holzkrämer du 11 octobre 1850
lettre du Pasteur Holzkrämer du 11 octobre 1850
Lettre du Pasteur de Lavelsloh à Jean Baptiste Légereau
(Traduction de Regina Lecointe)

Lavelsloh à côté de Diepenau dans le Royaume d'Hannovre le 11 Octobre 1850

Très honoré Monsieur,

J'ai bien reçu votre lettre du 30 septembre de cette année, dans laquelle vous me faites part de votre souhait d'obtenir des nouvelles de voire famille résidant ici ; et je me presse de satisfaire vos souhaits après avoir obtenu de plus amples renseignements auprès d'une des filles du frère de feu votre mère qui habite à Bramkamp.

Que vos grands-parents sont décédés, vous le savez. Le frère aîné de feu votre mère, Johann Heinrich Schäfer, à Bramkamp est décédé le 28 Janvier 1848 et sa femme est décédée le 27 décembre 1848 et ils laissent derrière eux 4 filles toujours en vie dont une est mariée et heureuse en Prusse. Les 3 autres qui habitent à Bramkamp doivent gagner leur pain comme journalières puisqu'elles furent obligées de vendre leur maison à cause des dettes, et elles doivent donc vivre en location.

Feu votre mère, Catharine-Margarethe Schäfer, qui a immigré en France l'année 1814, avait ici encore 5 frères et 2 sœurs mais 4 frères sont déjà décédés. En plus dois-je vous faire savoir que votre mère a laissé ici, derrière elle deux filles naturelles qui sont vos demi-sœurs. Elles sont mariées et vivent à Lübbecke dans la Prusse à 3 heures d'ici et elles vivent dans la pauvreté.

Telles sont les nouvelles que m'a confiées, en larmes, votre tante, Marle-Elisabeth Schäfer, la deuxième fille de feu votre oncle et elle est heureuse que vous vous rappeliez votre famille ici et que vous désiriez obtenir de ses nouvelles.

Vous me voyez désolé que les nouvelles de votre famille d'ici que je vous transmets ne soient guère agréables. Mais je vous déconseillerais d'entreprendre un voyage jusqu'ici'. Si vous pouviez ou vouliez éventuellement venir en aide à vos demi-sœurs ou à la tante a Bramkamp, de tels gestes seraient perçus avec gratitude.

Pour l'amour que vous portez à votre famille demeurant ici, Je vous exprime ma gratitude.

Dans un prochain courrier veuillez m'indiquer votre adresse d'une manière lisible car sinon elle ne peut pas être comprise et vous ne pourriez pas espérer une réponse.

Veuillez agréer l'expressions de mes sentiments distingués,

Votre pasteur Holzkrämer 
 
115
Lougre: bateau corsaire le plus utilisé dans la région de Dunkerque
Lougre: bateau corsaire le plus utilisé dans la région de Dunkerque
Les lougres figurant dans les Etats de la Marine Royale ont été construits de 1773 à 1782 par l'ingénieur-constructeur DENYS originaire de DUNKERQUE.
On appelle en Manche, lougre (il s'agit semble-t-il, d'une adaptation de l'anglais lugger) un bateau à trois mâts gréant misaine, grand voile et tapecul au tiers, s'y ajoutent un hunier et un foc. La plupart de ces bâtiments longs de 15 à 25 m sont légers (souvent construits en clins) et survoilés. Il s'agit surtout de bateaux, de transport rapide (contrebande), de course, ou de guerre. 
 
116
Louis Charles Raoul Gerbier
Louis Charles Raoul Gerbier
 
 
117
Louis Peyssard et Antoinette dendievel
Louis Peyssard et Antoinette dendievel
 
 
118
Louis Peyssard et ses enfants
Louis Peyssard et ses enfants
 
 
119
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
120
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
121
M. et Mme Chauve
M. et Mme Chauve
Amis et voisins de Blanche Légereau à Saint-Symphorien (Tours) 
 
122
Ma première purée de pois
Ma première purée de pois
 
 
123
Magasin de Paul Gerbier
Magasin de Paul Gerbier
Magasin situé au 48 rue d'Estaires à La Bassée, tenu respectivement par Louis Charles Raoul GERBIER puis son fils Paul Raoul. 
 
124
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
125
Marie Gadet, en compagnie de sa demi-sœur Germaine Thury et de son demi-frère Marius Thury.
Marie Gadet, en compagnie de sa demi-sœur Germaine Thury et de son demi-frère Marius Thury.
 
 
126
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
127
Médaille d'Argent
Médaille d'Argent
Le Ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts.
Signé: Poincaré 
 
128
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
129
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
130
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
131
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
132
Mot de Julie Lost à sa fille Henriette Gerbier
Mot de Julie Lost à sa fille Henriette Gerbier
au dos de sa photographie qu'elle a envoyée à Henriette. 
 
133
Mot de Pierre à sa tante Germaine
Mot de Pierre à sa tante Germaine
 
 
134
Mulquinier à l'ouvrage
Mulquinier à l'ouvrage
C'est dans le tissage que les habitants de Quiévy, comme ceux en général des autres villages environnants, ont trouvé non seulement une occupation secondaire lorsque les travaux des champs ne les retenaient pas mais aussi et surtout une profession lucrative, plus rémunératrice certes, et moins dure que la culture des champs, lorsque, par suite des circonstances de famille ou de situation, ils devaient y consacrer tout leur temps et toute leur intelligente activité. Même à notre époque de machinisme, on peut imaginer et réaliser toutes les professions qui devaient venir en aide au tisseur pour qu'il put de son métier, de son « étile », dans la cave obscure et humide où il lançait la navette, faire sortir après de longs jours de travail assidus et pénibles, la fine toile de batiste ou de linon destinée à l'exportation, ou la grossière étoffe de chanvre qui servirait aux usages journaliers du ménage, ou les draps de laine destinés à faire les « paletots » et les « brayes ». La matière première était trouvée dans le pays, soit par la toison des « bestes blanches », soit par les récoltes des champs. 
 
135
Noah a 10 mois
Noah a 10 mois
 
 
136
Page du cahier des Mémoires de Jean Baptiste gerbier
Page du cahier des Mémoires de Jean Baptiste gerbier
Page 174

"traduction", en conservant l'orthographe, et sans doute en y en ajoutant queques "fôtes":

Le 23 décembre 1855

Mon Cher Ami

Je viens m’excuser des lettres grocière que je tes envoyés.
depuis sept mois de tous ce reproche couvers que je te faisais à chaque ligne tu ne les méritai pas
cest amoi tout le tort je dit tous le tort par ceque avant d’accuser un ami il fallait mesurait qu’il était dix fois coupable.
mas malle est arrivé depuis 5 mois et je les croyiés perdu. ce naipas tout afait de ma fautte
si jespus te causer des désagrément car tu manvoi par la grande vitesse et tu me dit de réclamer au roulage
se fut paraisard que je les découvri mes maintenant Mon cher amis nous sommes tranquilil;
je panse que tu voudra bien comprendre nos fotes méllés.
Mon cher ami tu m’as marquer que tu voulet faire un voyage dans le nord.
Je panse que tu n’oublera pas ton ami que tu passera me voir en passant.
A revoir cher ami tu présenteras mes respects à la famille bilon.
ma maint dans la tienne jointe à ces dernières lignes Salue de tout coeur.

Je suis ton ami

Gerbier Jean Poitevin
dit Fuchsia 
 
137
Partie droite de la tombe de la famille Légereau
Partie droite de la tombe de la famille Légereau
Statut: Située(s);  
 
138
Photo de classe de Gérard Gerbier (1912-1968)
Photo de classe de Gérard Gerbier (1912-1968)
Sans doute au Pensionnat de Fournes en Weppes.
 
 
139
Pierre Adolescent
Pierre Adolescent
 
 
140
Pierre Dupuis et Henriette Bloume jeunes mariés
Pierre Dupuis et Henriette Bloume jeunes mariés
 
 
141
Pierre Dupuis et son épouse.
Pierre Dupuis et son épouse.
 
 
142
Pierre Légereau et sa famille en 1885
Pierre Légereau et sa famille en 1885
 
 
143
Plan d'Allonne en 1806
Plan d'Allonne en 1806
Allonne,dans les Deux-Sèvres, berceau de la Famille Gerbier 
 
144
Portrait de Charles Dupuis par Fd Mulnier
Portrait de Charles Dupuis par Fd Mulnier
Charles Dupuis 
 
145
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
146
Rongères (Allier)
Rongères (Allier)
Maison Natale de Louisette Grand 
 
147
Rue de la Porte d'Estaires
Rue de la Porte d'Estaires
 
 
148
Rue des Crats à Quiévy
Rue des Crats à Quiévy
 
 
149
Au moins un individu vivant ou marqué privé est lié à cette photo - Voir conditions pour accès privé sur la page d'accueil.
 
 
150
Scépulture de la Famille Légereau
Scépulture de la Famille Légereau
Statut: Située(s);  
 

    «Précédent 1 2 3 4 Suivant»